La Mauritanie « à coeur ouvert »

Dsc6898 Hd G Girbes

 

Mission humanitaire The Heart Fund. Chirurgie de cardiologie pédiatrique. Nouakchott, Mauritanie.

Pour voir la galerie, cliquez ici

Lundi 2 décembre 2013, 23h45. L’avion se pose sur le tarmac de l’aéroport de Nouakchott. L’équipe médicale de « The Heart Fund » , un fond de dotation qui lutte contre les maladies cardio-vasculaire dans les pays pauvres, est venue opérer des enfants atteints de maladie cardiaque, en collaboration avec l’association mauritanienne du cœur.
Ce sera une semaine sans répit, opérant depuis l’aube jusqu’à la nuit, sans quitter l’hôpital, les chirurgiens essayent d’opérer le plus grand nombre de patients possibles. Les jours se succèdent, le souffle court, au rythme des opérations qui tente de sauver les vies en suspens de ces enfants malades.
Dans la lumière des appareils d’éclairage scialytiques, j’ai suivi les gestes minutieux et précis des mains des chirurgiens, comptés les minutes jusqu’au réveil des enfants, senti la tension des anesthésistes ramenant à la vie les corps inanimés, vu les soins prodigués jours après jours par les infirmières de réanimation aux petits malades, rencontré les mères, ces femmes patientes le coeur serré comme du papier que l’on froisse, attendre la nuit entière pour savoir.Savoir si leurs enfants étaient sauvés, s’ils allaient vivre. . .
Le cœur de leur petit vivait en elles, vivait avec elles. . .
Puis enfin le temps de la délivrance, j’ai assisté à leur joie, à leurs pleurs de pouvoir retrouver leur enfant en vie, et sauvé. Je les ai vues prier, remercier Dieu et les équipes médicales.

Alors qu’une opération de chirurgie cardiaque coûte 25 000 euros en France, auxquels s’ajoutent 12 000 euros nécessaires pour transporter le patient en métropole, « The Heart Fund » a réussi à réduire ce coût à 5000 euros en allant opérer les enfants directement sur place.
En une semaine, cette équipe médicale composée de 5 médecins, chirurgien, anesthésiste, et cardiologue, et de 6 infirmières spécialisées, a réussi à opérer 11 enfants, dont 6 ont subi une opération à coeur ouvert, et à recevoir 130 enfants en consultation.

Propulsé par PhotoDeck